Un souvenir, la lavande, la belle bleue enivrante

La lavande est une belle en couleur bleue, d'une odeur merveilleuse. Les placards où nos grands-mères gardèrent leurs draps sentaient cette fleure. Quand elles dépliaient les draps en tissu brut, on se croyait au paradis des sens.

Il est intéressant de noter que la lavande, bien qu'une plante méditerranéenne, n'a été introduite à Hvar que dans les années vingt du siècle dernier. Plus précisément, la première plantule du lavandin hybride appelé budrovka a été plantée à Hvar en 1928. En 1947, pas moins d'une trentaine d'hectares de garrigues ont été couverts de lavande, produisant environs cinq cents kilos d'huile. La culture a connu son climax dans les années 60, avec 600 hectares de sous la lavande, ce qui suffisait pour 20 tonnes d'huile. Cet âge d'or a duré environ vingt ans.

Avec le développement du tourisme et l'oléiculture, la lavande perd son intérêt. Après trois grands incendies qui ont détruit des grandes surfaces cultivées en lavande, il en reste à peine 80 hectares à l'heure actuelle, ce qui donne entre 3 et 5 tonnes d'huile par an.

Le lavandin de Hvar et riche en essences d'un caractère bien reconnu. Il s'agit d'un bon analgésique qui réduit les douleurs liées au rhumatisme, l'ischiatique, l'ostéite ainsi que les courbatures. C'est une des rares huiles médicinales susceptibles d'être appliquées directement sur la peau et qui accélère la cicatrisation. Elle est efficace comme antiseptique et bactéricide ce qui permet son utilisation comme désinfectent pour l'habitat. Elle chasse les mites et les moustiques. Quand vous vous trouvez à Jelsa, ne manquez pas de passer devant les stands de producteurs autochtones pour vous approvisionner en lavande, en sachets pour protéger vos placards ou flacons d'huile précieuse d'île Hvar.

1/15Lavande

go rightgo left
Loading...